Peintures Dessins Informations Contact

Stanislas Bouvier est né à Paris en 1958.

Issu d’une famille de musiciens, d’architectes et de peintres, il entre à l’école Met de Penninghen de Paris.

Sa rencontre avec Roman Cieslewicz, qui dirige son projet de diplôme consacré à Franz Kafka, est déterminante. L’éminent graphiste d’origine polonaise, avec lequel il tisse des liens d’amitié, lui enseigne la rigueur de la mise en page, le sens du cadrage, la puissance symbolique que peut acquérir une image.

L’édition, la presse française et étrangère, publient ses dessins ; le Centre Pompidou, le Théâtre National de la Commune ou le Festival International du Film de La Rochelle lui commandent des affiches.

Les questions de style que pose le langage pictural et graphique sont au cœur de sa recherche.

L’amour d’un paysage, d’un objet ou d’un visage, puise sa source dans le plaisir de la contemplation. Selon les mots de Goethe, « tout regard se change en considération, toute considération en un reflet, en une conjonction. »

Ainsi, le mouvement d’un feuillage, les éclaircies d’un ciel, une tempête sur la mer, ou de simples rochers posés au bord d’une falaise crayeuse, deviennent-ils les scènes d’une dramaturgie secrète dont il faut déchiffrer l’énigme.

Par ailleurs Stanislas Bouvier poursuit une réflexion portant sur le sens philosophique et esthétique d’œuvres cinématographiques marquantes. Ses articles sont publiés dans les revues Commentaire et Positif.

Stanislas Bouvier was born in Paris in 1958.

Stemming from a family of musicians, architects and painters, he enters the school Met of Penninghen of Paris.

His meeting with Roman Cieslewicz, who manages his project of diploma dedicated in
Franz Kafka, is determining. The eminent graphic designer of Polish origin, with whom he weaves bonds of friendship, teaches him the rigor of the layout, the sense of the centring, the symbolic power that an image can acquire.

The edition, French and foreign press, publish its drawings; the Centre Pompidou, Théâtre National de la Commune or Festival International du Film de La Rochelle command(order) him posters.

The questions of style posed by the pictorial and graphic language are at the heart of his research.

The love of a landscape, an object or a face, draws its source in the pleasure of contemplation. In Goethe’s words, “every look changes into consideration, every consideration in a reflection, in a conjunction.”
Thus, the movement of a foliage, the thinning of a sky, a storm on the sea, or simple rocks placed on the edge of a chalky cliff, become scenes of a secret dramaturgy whose riddle must be deciphered.

In addition, Stanislas Bouvier continues to reflect on the philosophical and aesthetic meaning of prominent cinematographic works. His articles are published in the journals Commentaire et Positif.

Expositions

1984 – Paris, dessins de la revue Lire, exposition collective.

1985 – Caen, affiches, exposition collective avec Roman Cieslewicz.

1987 – Paris, Grand palais, Biennale internationale de l’affiche, exposition collective.

1991 – Paris, galerie Rohwedder, exposition personnelle.

1992 – Londres, Rebecca Hossack Gallery, dessins du Sunday Times Magazine,

exposition collective.

1992 – Londres, V&A Museum, exposition collective.

Award WHSmith, prix de la meilleure illustration de l’année parue dans la presse

anglaise.

1997 – La Rochelle, chapelle Saint Vincent de Paul, exposition personnelle.

2007 – Vichy, médiathèque Valéry Larbaud, exposition personnelle et conférence sur

l’art de l’illustration et de l’affiche.

2015 – La Rochelle, la Coursive, exposition personnelle.

2017 – Paris, galerie Francis Barlier, peintures et dessins, exposition personnelle.

 

Livres

2003 – Les visiteurs du soir, texte d’Anne Wiazemsky, éditions Desclée de Brouwer.

2003 – Le chat et le noir, texte de Mia Couto, éditions Chandeigne.

2005 – Fantaisies bucoliques, éditions L’Avant-Scène Théâtre.

2007 – Entre loup et chien, Stanislas Bouvier, texte et dessins, éditions La Pionnière.

2007 – Les sept péchés capitaux, éditions L’Avant-Scène Théâtre.

2008 – Les amours du poète, texte d’André Tubeuf, éditions La Pionnière.

2014 – Homère au royaume des morts a les yeux ouverts, poèmes de Gérard Macé,

éditions La Pionnière et Le Bruit du Temps.

2017 – Stanislas Bouvier, peintures et fusains, éditions la Pionnière.